ASSEMBLEES GENERALES

ASSEMBLEE GENERALE A VENIR

COMPTE RENDU ASSEMBLEES GENERALES PASSEES

ASSEMBLEE GENERALE A VENIR

 

COMPTE RENDU ASSEMBLEES GENERALES PASSEES

06 Avril 2013

Compte rendu de la 25ème Assemblée Générale de l’ADPCO
6 avril 2013 à Fleurey sur Ouche

LE RAPPORT MORAL

Les effectifs sont encore cette année en nette augmentation : 624 en fin de saison 2011-2012 contre 549 l’an passé. La régulation des blaireaux par piégeage, en zones tuberculose, ont encore participé à l’augmentation de nos effectifs (323 piégeurs dans le dispositif).
Il est à noter que pour la saison de piégeage 2011-2012,  268  piégeurs ont renvoyés leur bilan, et 214 ont effectués des captures, contre 196 la saison précédente, soit une augmentation de plus de 9  %. Il y a moins de bilans retournés (268 pour 294 l'an dernier), mais plus de piégeurs actifs.

Nous avons reçu dernièrement l'état d'avancement des travaux sur les zoonoses, l'échinococcose alvéolaire et la leptospirose. L’échinococcose est toujours présente, et a progressé de 30 % en 10 ans, se déplaçant de l'Est de la France vers le Nord et l'Ouest avec, et c'est nouveau, plusieurs renards contaminés dans les villes et même en région parisienne.
La leptospirose, jusqu'à il y a quelques années, pour les cas humains, était pour 30 % d'origine professionnelle (égoutiers, vétérinaires, agriculteurs). Or, de nos jours, la maladie est essentiellement liée aux loisirs, sports aquatiques, chasse, pêche, kayak etc. Dans les pays en développement, le taux de mortalité est de 15 à 20 % des personnes infectées, parmi les plus élevés des maladies infectieuses zoonotiques. 1 ragondin sur 2 est porteur de ces bactéries, aussi amis piégeurs, il est plus que jamais nécessaire que vous devez prendre toutes les précautions pour vous protéger dans votre activité de piégeage. Port de gants obligatoire !

         Il est ensuite communiqué les statistiques concernant les bilans de captures 2011-2012, comparées au bilan 2010-2011. Ces chiffres tiennent compte des animaux prélevés et des animaux relâchés

 

                                     Saison 2011-2012                 Saison 2010-2011
Renards                                   1934                                     1611
Fouines                                       69                                      133
Ragondins                      1612                                     2180
Rats musqués                          195                                       186
Raton laveur                                 0                                           0
Martres                                       92                                       102
Putois                                          34                                         20
Corneilles noires                    1122                                       887
Corbeaux freux              1640                                     1193
Pies   bavardes                          622                                       590
Pigeons ramiers                27                                         25
Etourneaux sansonnets      116                                   104
                                                  ____                                    _____
                                                 7463                                     6243
Bilan satisfaisant, avec 1200 animaux nuisibles de plus de prélevés par rapport à l'an dernier.
La diminution la plus spectaculaire est celle de la fouine, liée bien sûr aux restrictions draconiennes de piégeage de cette espèce. Pour information, voici la liste des animaux capturés par erreur et relâchés :

  • Blaireau                              701
  • Chat                                    131
  • Chat forestier          115
  • Pie bavarde                        100
  • Fouine                                  26
  • Martre                                  92
  • Belette                         22
  • Putois                                   34
  • Rapace                              20
  • Geai des chênes                     0     

A remarquer une grosse augmentation de blaireaux relâchés, qui indique bien que cette espèce, même hors  zone tuberculose, pourtant étendue par rapport à l'an dernier, est abondante dans notre département.      
Venons-en maintenant à notre liste des nuisibles, valable 3 ans, avec un décret et trois arrêtés.
Le Décret, du 23 mars 2012, relatif aux espèces d'animaux classés nuisibles, prévoit les modalités selon lesquelles des catégories d'espèces sont classées parmi les espèces nuisibles, ou sont susceptibles d'être classées comme telles. Il institue, au sein de la CDCFS, une formation spécialisée chargée de donner un avis sur le classement des espèces susceptibles d'être classées nuisibles et les territoires qui les concernent.
Le premier arrêté, du 3 avril 2012, ministériel et annuel, fixe la liste des espèces exogènes envahissantes, liste s’appliquant à l’ensemble du territoire national : raton laveur, chien viverrin, ragondin, et vison d’Amérique pour 11 départements, avec trou de fuite dans la cage pour le vison d’Europe, réputé plus petit ?!
Le troisième arrêté, du 3 avril 2012, concerne trois espèces : pigeon ramier, lapin de garenne et sanglier, pouvant être classés nuisibles par arrêté préfectoral annuel.
Enfin, le deuxième arrêté, du 2 août 2012, ministériel et triennal, établi la liste départementale des espèces classées nuisibles, sur proposition du Préfet et après avis de la formation spécialisée départementale.
Et là, mauvaise surprise, alors que la Formation Spécialisée du 21 mai 2012 avait donné un avis favorable pour le classement en espèces nuisibles du corbeau freux, de la corneille noire, de la pie bavarde (sur les seules communes avec plan de gestion "petit gibier"), de la fouine dans les conditions identiques à la saison passée (moins de 100 m des habitations, des ruchers, des élevages de petit gibier et totalité des communes avec plans de gestion perdrix, faisans et lièvres), de la martre sur les territoires où s'appliquent des plans de gestion petit gibier et du renard sur l'ensemble du département, l'arrêté du 2 août nous attribue : le renard, le corbeau freux et la corneille noire sur l'ensemble du département, et la pie bavarde sur les communes avec plan de gestion petit gibier.
Passées à la trappe, si j'ose dire, la fouine et la martre !
Mais l'arrêté prévoyait qu'un arrêté modificatif pourrait intervenir par la suite, pour tenir compte d'éléments nouveaux dans les départements, qui pourraient se voir ré-attribuer certains nuisibles absents de l'arrêté du 2 août .
Que dire à toutes les personnes qui attendaient avec impatience l'arrêté, afin que nous intervenions pour essayer de les débarrasser de ces mustélidés qui polluent leur vie, par leurs nuisances sonores et les dégradations faites dans leur habitation !
Comme nous n'étions pas du tout décidés à accepter cela sans réagir, nous avons fait parvenir, le 7 septembre 2012, par l'intermédiaire de notre député Laurent Grandguillaume, un courrier avec un dossier circonstancié qui a été remis en mains propres à notre ministre de tutelle Delphine Batho, lui demandant de revoir cet arrêté, qui pénalise de nombreux particuliers (nous lui avons fait parvenir de nombreux courriers de personnes subissant les nuisances de fouines) .
La ministre a répondu le 2 octobre, indiquant qu'elle faisait suivre ce dossier au Directeur Général de l'aménagement, du logement et de la nature. Nous n'en avons aucune nouvelle depuis !
A la mi-janvier, nous avons connaissance du pré-projet modifiant l'arrêté du 2 août, par département : la Côte d'Or n'est même pas citée, donc rien de plus pour nous. Le 25 janvier 2013, nous écrivons au Préfet de la Côte d'Or, lui demandant de reconsidérer sa position, attendu que les modifications à l'arrêté initial devaient venir des Préfets. Celui-ci répond que ce n'est plus de son ressort, et qu'il faut voir avec le Ministère.
Le 30 janvier, le Député écrit lui aussi au Préfet, lui demandant la reconsidération du pré-projet, dans lequel la Côte d'Or est absente. Nous n'avons pas de nouvelles pour l'instant.
Enfin, notre député, que je tiens à remercier encore pour son implication dans ce dossier, écrit le 5 mars à la ministre Delphine Batho pour lui demander, à elle aussi, de reconsidérer la liste des nuisibles pour notre département, lui indiquant qu'un grand nombre de particuliers comptait sur nous pour leur porter assistance.
Pas de nouvelles pour l'instant.  
Dans ces conditions, le Conseil d'Administration de l'ADPCO a décidé à l'unanimité que l'association ne s'impliquerait pas dans le piégeage des blaireaux, et que nous ne signerions pas la convention 2013.
La décision du boycott de piégeage des blaireaux, mise au vote à l'Assemblée Générale, a recueilli une très large majorité, chacun restant évidemment libre de ses actes.

RAPPORT D’ACTIVITÉS

  • La 13ème convention avec le syndicat du Meuzin a été reconduite le 13 avril 2012. Il a été capturé 68 ragondins, ce qui porte le nombre de prises depuis le début de nos conventions à 3340, justifiant très largement ces opérations. C’est Laurent Garnier, qui a pris le relais de notre vice-président Gilbert Guenot, qui a en charge la responsabilité des contrôles de prises.

L'assemblée générale du Syndicat a d'ailleurs eu lieu hier à Meuilley, à laquelle  le Président Alain Rousseau a assisté, représentant  Laurent Garnier indisponible, et le souhait du syndicat est de prendre 400 ragondins en 2013, ce qui est loin du bilan 2012, de 68. Il est donc demandé aux piégeurs sur le secteur de s'impliquer encore plus, le piégeur qui prenait la majorité de ragondins sur le Meuzin était notre vice président, qui malheureusement ne peux plus opérer, pour raison de santé.

  • Une annexe à la convention de service du 12 juillet 2011 pour intervention sur ragondins et rats musqués avec le nouveau « syndicat mixte d’aménagement des affluents rive gauche de la Dheune » a été signée le 25 février. Le bilan de prises de ragondins et rats musqués s’élève pour 2011-2012 à 279 captures, ce qui prouve que le problème des ragondins est toujours extrêmement préoccupant dans le département.
  • L’ADPCO coopère toujours au journal des piégeurs, très utile pour nous, car toujours à la recherche d’astuces, qui comme chacun sait, est notre lot quotidien. N’hésitez pas à nous envoyer vos « trucs », et vos photos de prises insolites ou exceptionnelles, le journal ne vivra bien et ne progressera que grâce à nous tous ! N’oubliez pas que la réception du journal est liée à votre adhésion, aussi n’attendez pas si vous ne voulez pas d’interruption dans votre revue.
  • Suite à une réunion le 18 janvier 2013, et pour tenir compte des difficultés à sortir une revue dans des délais raisonnables, il a été décidé par les différents acteurs présents à cette réunion que la revue départementale « La Billebaude », bulletin annuel des associations cynégétiques et assimilées, n'aurait plus d'existence "papier", mais serait consultable sur Internet. Sébastien Causeret, qui a pris le relais de Bernard Sirdey, est en train de construire le site. La Billebaude sera désormais une Association Loi du 1er juillet 1901, sans but lucratif.  Le grand intérêt de cette nouvelle présentation est que des articles et photos pourront être mis sur le site tout au long de l'année, collant de près à l'actualité des associations. Là aussi, photos et articles seront les bienvenus pour alimenter ce site.
  • Le 5 mai 2012, plus de 40 piégeurs et piégeuses se sont retrouvés dans une ambiance bon enfant mais studieuse sur notre sentier de piégeage de Norges la ville, afin de faire une remise à niveau pour les anciens, ou une découverte de pièges en situation pour les nouveaux. Le beau temps était encore de la partie. Tout le monde a pu profiter de l’expérience de chacun en échangeant tout au long de la matinée.

Cette matinée est programmée le 11 mai cette année,  toujours à Norges bien sûr. Une note à ce sujet sera envoyée courant avril.

  • Nous avons en septembre 2012 effectué 1 commande de pièges.Merci à Daniel Solas, qui coordonne toutes les commandes des piégeurs, la commande globale chez Gallier, le fabricant, et la ventilation chez les dépositaires, mission pas toujours évidente et très prenante. Merci aussi à nos dépositaires de pièges, Marc Jenoudet, Claude Rousseau, Pascal Dequincey, Daniel Sauvageot, Bernard Goudier, Joël Andriot et Fabrice Fusier.
  • Merci d’avance à ceux qui ont une adresse de courriel internet de nous la donner, ou simplement d' envoyer un petit message sur adpco21@free.fr. N'oubliez pas aussi de signaler les éventuelles modifications de vos coordonnées, adresse ou nouvelle adresse email.

                                      RAPPORT FINANCIER

Le trésorier, Daniel Solas, donne lecture du bilan financier de l'association, qui est très largement positif.

ÉLECTION DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
En 2011, ont été élus Mrs Yves Prost et Christophe Mutin
M.Prost  est d'accord pour se représenter, et deux adhérents présents sont volontaires pour épauler M.Prost. Il s'agit de Mrs Bobillot et Lallemand.
Ils sont tous élus à l'unanimité.    
                                
COTISATIONS 2013-2014

Il est rappelé que la cotisation comprend l’assurance Responsabilité Civile, l’assurance vol de pièges, l’abonnement au journal des piégeurs, les fournitures, frais postaux etc.
Cette cotisation reste à 20 €, sans changement.
La cotisation jeune de – de 16 ans disparait, 16 ans étant l'âge minimum pour avoir l'agrément -piégeur.
Droit d’entrée (y compris après interruption) : 8 €, soit une cotisation de 28 € la première année.

PERSPECTIVES 2013-2014

* Il est difficile d'alimenter une telle rubrique dans les circonstances actuelles. Nous avons perdu la fouine et la martre pour 3 ans, et il est évident qu'il est extrêmement difficile de récupérer un animal perdu sur la liste des nuisibles.
* La journée de remise à niveau sur le sentier de piégeage de Norges aura lieu cette année le 11 mai.
* Lors de stages de formation de piégeurs, la         FDC et les piégeurs participant à cette formation feront , pour les piégeurs des secteurs de réimplantation de petit gibier, des ateliers spécialisés pour le piégeage des espèces menaçant cette réimplantation : renard, corbeau, corneille et pie dans les communes autorisées.
INTERVENTIONS DES INVITÉS
Jean Luc Loizon, délégué F.D.S.E.A, a pris la parole pour regretter la prise de position par rapport au piégeage des blaireaux, mais, à sa suite, le Président de la Fédération Départementale des Chasseurs de la Côte d'or, Pascal Sécula, s'est montré entièrement solidaire de cette décision, et a rappelé que l'interdiction d'agrainage dans les zones tuberculose avait plus d'effets négatifs que positifs.

RENOUVELLEMENT DU TIERS SORTANT DES ADMINISTRATEURS
Les administrateurs sortants étaient J.Bijard, G.Guenot, J.Cl.Jacotot, A.Robert, Cl.Rousseau et D.Solas.
Se sont déclarés candidats :
J.Bijard, A.Robert, Cl.Rousseau et D.Solas.
 Ne se représentent pas : J.Cl.Jacotot et G.Guenot.
Les quatre candidats ont été élus à l'unanimité :

PALMARÈS 2011-2012
Comme chaque année, nous allons vous donner le palmarès des piégeurs qui se sont illustrés dans le nombre de prises. Il est à noter que pour presque toutes les catégories, les chiffres sont en progression par piégeur.

  • Renards :
  • POUHIN Albert         : 68
  • JACQUENET Luc        : 65
  • GUILLEMIER André  : 64
  • Fouines : (y compris relâchées)
  • GUILLEMIER André : 21
  • MAUGRAS Serge     : 12
  • ROBERT Alain           :  9
  • Martres : (capturées et relâchées)
  • ROBERT Alain :  14
  • MEUX Alain      :   9
  • Ex-aequo  : TROY Patrick        : 7

                     GOULIER Gérard : 7 

  • Putois : (capturés et relâchés)
  • ROBERT Alain                              : 8
  • Ex-aequo : HENNEQUIN Gilles : 3

                    GARNIER Laurent    : 3
                    BERTHE Michel        : 3
                    TROY Patrick            : 3   

  • Belette: (capturées et relâchées)

1) GOULIER Gérard                              : 11
2) Ex-aequo : ROBERT Alain                :  2
                        LALLEMAND Pierre       :  2
                        MAITREHENRY Robert :  2
                       CHATAGNIER Romain    :  2

  • Corbeaux freux :
  • CARILLON Jacky       :   310
  • ROBERT Alain            :  246
  • GERMAIN Christian :  217
  • Corneilles :
  • MAUGRAS Serge   :  358
  • MATRAT Claude    :    69
  • LEFILS Marc             :  57
  • Pies (capturées + relâchées)
  • CARILLON Jacky                   : 76
  • COLLIN Jean Claude            : 38
  • Ex-aequo : VOISOT Roger  : 35

                    CAVE René        : 35 

  • Etourneaux
  • GOUDIER  Serge  : 56
  • BIJARD Jacques    : 19
  • BERTHE Michel    : 10
  • Ragondins
  • ROBERT Alain             : 167
  • DELANGRE Frédéric  : 137
  • GUILLEMIER André   : 134
  • Rats musqués :
  • FLEUROT Laurent        : 23
  • DELANGRE Frédéric    : 22
  • ROBERT Alain               : 19
  • Chats forestiers : (capturés et relâchés)
  • TROY Patrick         :   10
  • GOULIER Gérard   :    9
  • LANIER Yves           :    8

   L'Assemblée Générale, à l'unanimité, donne quitus au Conseil d’Administration pour sa bonne gestion.

Pour terminer cette Assemblée Générale, il a été remis à des piégeurs méritants et de longue date à l'association, la médaille d'honneur du piégeage.
Il s'agit de Messieurs Adrien Beauvois, Pierre Lallemand, Daniel Sauvageot et Pascal Dequincey.
Il a par ailleurs été remis une médaille d'honneur à la municipalité de Fleurey sur Ouche, en la personne de son maire, Madame Pascale Galllion, en remerciement des conditions particulièrement confortables que nous avons toujours eu, avec le prêt de salles, pour nos réunions de Conseils d'Administration ou cette Assemblée Générale.
La traditionnelle tombola termina cette réunion, suivie d'un vin d’honneur convivial, aux sons de l'Ecole de trompes de la Rente Rouge.

 

Tribune 1

Salle 1

Salle 2

Salle 3

Medaille Beauv

 

Medaille Lallem

 

Medaille Gallio

 

Tombola 1

 

Tombola 2

 

17 Mars 2012

Association Départementale des  Piégeurs de  Côte d’Or

 

Compte rendu de la 24ème Assemblée Générale de l’ADPCO
Du 17 mars 2012 à Fleurey sur Ouche.

 

C’est en présence des représentants de la municipalité, de la chasse, de l’agriculture et des associations cynégétiques

que s’est tenue, le samedi 17 mars, la 24ème assemblée générale de l’Association Départementale des Piégeurs de

Côte d’Or, à la salle des fêtes de Fleurey sur Ouche.


Le président Alain Rousseau ouvre l’assemblée générale en remerciant les adhérents présents : pas moins de 135

piégeurs avaient faits le déplacement, soit près du quart de l’effectif de l’ADPCO.


Cette année, les effectifs de l’association sont en très nette progression : 549 contre 412 l’an passé. Cette augmentation

est liée à la grande mobilisation de nos adhérents, contactés par la Direction Départementale de Protection des Populations

afin de réguler l’espèce blaireaux dans les deux zones de tuberculose de notre département. Les blaireaux, traits d’union

entre la faune sauvage et les élevages bovins participent, malheureusement, activement à la contamination de ce fléau pour

les éleveurs  qu’est la tuberculose.


Les piégeurs, sous contrôle des lieutenants de louveterie du département, ont pour beaucoup répondus présents, et ils

en ont été remercié.


Pour la dernière saison de piégeage, 294 ont renvoyé leur bilan, et 196 ont effectué des captures, contre 235 la saison

précédente, soit un recul de 20%, qui peut être attribué au piégeage des blaireaux, qui ne figure pas dans ces chiffres

La mobilisation fut importante, et on ne peut pas être partout !


Notre arrêté des nuisibles au 1er juillet 2011 a été attaqué par l’ASPAS ; recours amiable (pour l’instant !) déposé sur le

classement de l’étourneau sansonnet, de la pie bavarde et du pigeon ramier.


Un rendez-vous a eu lieu avec le Président, le Conseiller Général et les responsables de l’hygiène à la ville de Dijon, afin

d’envisager la formation de piégeurs par un certain nombre d’employés municipaux du Grand Dijon, pour répondre aux

nombreuses demandes de particuliers rencontrant des problèmes avec fouines et renards. Il y a peu de piégeurs actifs

sur ces communes, et ce sont les administrateurs qui sont le plus souvent sur le terrain.


Le problème de la mise à mort de l’animal piégé a été un temps d’actualité, mais une réponse définitive est maintenant

donnée : le piégeage n’est pas un acte de chasse, donc pas besoin d’avoir un permis validé pour effectuer la mise à mort.

Les piégeurs étant le plus souvent chasseurs, le problème de détention d’une arme ne se pose que pour les non-chasseurs.

Solution : faire établir par un médecin un certificat médical certifiant que le piégeur est apte à détenir une arme, et faire une

déclaration à la Préfecture.


Le Président rappelle ensuite les modifications de réglementation intervenues depuis la dernière Assemblée Générale :


Interdiction nationale de l’assommoir perché, et par arrêté du 13 décembre 2011, il est institué un âge légal minimum

pour acquérir l’agrément de piégeur : 16 ans, avec possibilité de faire la formation à 15 ans.


Il est rappelé aux piégeurs que l’échinococcose pour les renards et la leptospirose chez les ragondins étaient toujours

bien présentes, donc prudence lors de la manipulation de ces espèces : gants obligatoires !


Le Président communique ensuite les bilans de captures pour la saison 2010-2011, comparés aux bilans 2009-2010.

 

         Saison 2010-2011                               Saison 2009-2010

Renards                      1511                                     2086
Fouines                         113                                      109
Ragondins                   2062                                    1967
Rats musqués               172                                      133
Raton laveur                    0                                           0
Martres                         12                                          83
Putois                             7                                          23
Corneilles                   405                                        620
Freux                         961                                         899
ies                             871                                          700
Pigeons ramiers           25                                            7
Etourneaux                104                                          100
                                   ____                                     ____
                                 6243                                       6720

 

En ce qui concerne les renards, la saison 2010-2011 s’est révélée moins importante dans la régulation que l’année

précédente : 1511 prises contre 2086, mais les piégeurs ont été très occupés avec les blaireaux, et on ne peut être partout !

Pour information, il est communiqué la liste des animaux capturés par erreur et relâchés :

  • Blaireau                              143
  • Chat                                   162
  • Chat sauvage                      129
  • Pie bavarde                        106
  • Fouine                                    7
  • Martre                                  88
  • Belette                                    5
  • Putois                                  20
  • Rapace                                   4
  • Geai                                     10

A remarquer une très grosse diminution de blaireaux relâchés, liée bien sûr à la régulation de celui-ci dans les zones

tuberculose.           

L’établissement de la liste nationale des animaux susceptibles d’être classés nuisibles, nouvelle formule, sera applicable

au 1er juillet 2012, cette liste étant établie au travers d’un décret et de 3 arrêtés. Elle sera annuelle ou triennale, selon les

arrêtés.


Le premier arrêté, ministériel et annuel, fixe la liste des espèces exogènes, liste s’appliquant à l’ensemble du territoire

national : raton laveur, chien viverrin, ragondin et vison d’Amérique, avec trou de fuite dans la cage pour le vison

d’Europe, réputé plus petit ?!


Le troisième arrêté  concerne trois espèces : pigeon ramier, lapin de garenne et sanglier, pouvant être classés nuisibles

par arrêté préfectoral annuel.


Pour ces deux arrêtés, le Ministère a mis en consultation publique les deux projets, avec échéance au 22 mars.


Dans le même temps, les Fédérations Régionales de Chasseurs d’Aquitaine et de Midi-Pyrénées, très concernées par

ces deux arrêtés, ont déposés une motion pour chaque projet, avec motifs circonstanciés, notamment photos de visons

d’Amérique s’échappant par le trou dans une boîte à fauve supposé ne laisser passer que le vison d’Europe.


La deuxième motion concerne les pièges de 2ème catégorie proposés interdits à moins de 250 m des cours d’eau et

moins de 200 m des habitations, dispositif destiner à protéger, dans les 11 départements concernés par le vison

d’Europe, la loutre et le castor. Seules les cages-pièges seraient autorisées.


Enfin, le deuxième arrêté, ministériel et triennal, établira la liste départementale des espèces classées nuisibles, sur

proposition du Préfet et après avis de la Formation Spécialisée Départementale : la belette, la fouine, la martre, le putois,

le renard, le corbeau freux, la corneille noire, la pie bavarde, le geai des chênes et l’étourneau sansonnet.


Pour la proposition de cet arrêté, il sera créé une sous-commission à la CDCFS, appelée Formation Spécialisée, dont

les membres devront être connus au 18 mai, comprenant, avec voix élective :


1 piégeur, 1 chasseur, 1 agriculteur, 1 membre d’une association naturaliste et 2 scientifiques indépendants.


Feront également partie de cette Formation Spécialisée, avec voix consultative :


1 représentant de l’ONCFS et 1 représentant des lieutenants de louveterie.

Il est rappelé que cette liste dépend des populations existantes dans chaque département, et qu’il est donc recommandé

voire impératif de demander des certificats de dégâts aux personnes ayant subi des nuisances par ces espèces.


Le Président fait ensuite le point sur les différentes conventions avec les syndicats de rivière, pour la régulation des

ragondins, Espèces Exogènes Envahissantes qui minent les berges des rivières et font de gros dégâts aux cultures, avec

en plus le risque sanitaire de la leptospirose.


Ariane Payne, chargée de mission à l’ONCFS, nous a fait le point sur l’opération de capture de blaireaux et de sangliers,

que l’on muni d’émetteurs, afin d’étudier les déplacements de ces animaux vecteurs de la tuberculose bovine. Puis Julien

Séré, technicien à la fédération des chasseurs, nous a rappelé l’évolution de la règlementation sur le piégeage, et l’impact

du piégeage sur le repeuplement en petit gibier.


La matinée de remise à niveau sur notre sentier de piégeage se déroulera le samedi 5 mai sur le terrain du Club de Tir

Sportif de Norges la Ville.


Cette année, deux commandes de pièges ont été effectuées, et le Président remercie les dépositaires de pièges, qui ont

parfois une mission difficile : Marc Jenoudet, Claude Rousseau, Pascal Dequincey, Daniel Sauvageot, Bernard Goudier,

Joël Andriot et Fabrice Fusier.


Remerciements aussi à la commune de Fleurey sur Ouche, où nous avons notre siège social, et qui nous ont attribué l’an

passé une subvention qui nous a permis de « rajeunir » et d’agrémenter notre stand lors de salons et fêtes de la chasse

où nous sommes présents.


Après le rapport financier du trésorier Daniel Solas, qui fait apparaître une gestion financière extrêmement saine, confirmée

par les commissaires aux comptes, le Président passe la parole aux différents invités, Michel Chalumeau, vice Président

de la FDC 21, Jean Luc Loizon, représentant la FDSEA, Eric Gourmand, représentant les lieutenants de louveterie.


Comme il est de tradition, les piégeurs les plus efficaces sont mis à l’honneur.


Enfin, le Président Rousseau et le Président d’Honneur Jacques Bijard remettent à quatre piégeurs parmi les plus anciens

et les plus méritants la médaille d’honneur du piégeur : Marcel Voillot, Bernard Goudier, Denis Müller et Alain Robert.


Cette 24ème assemblée générale se termine par la traditionnelle tombola,  suivie d’un repas convivial.

 


 

 

 

09 Avril 2011

Compte-rendu ici

Tribune

 

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION DÉPARTEMENTALE DES PIÉGEURS DE CÔTE D’OR  du samedi 9 avril 2011

 

C’est en présence de Bernard DEPIERRE, Député de la circonscription, Laurent GRANDGUILLAUME, Conseiller Général du canton, les représentants de la municipalité, de la chasse, de l’agriculture et des associations cynégétiques que s’est tenue la 23ème assemblée générale de l’Association Départementale des Piégeurs de Côte d’Or, à la salle des fêtes de Fleurey sur Ouche.
Le président Alain Rousseau, après les allocutions des invités, ouvre l’assemblée générale en rendant hommage à Jacques Bijard, président-fondateur de l’association de 1989 à 2010. La nombreuse assistance présente chaque année à cette assemblée témoigne de l’excellente santé de celle-ci. Les effectifs sont stables, 414 contre 415 l’an passé.
L’établissement de la liste nationale des animaux susceptibles d’être classés nuisibles, sujet de discorde régulièrement, est en pleine réforme, cette liste étant établie à terme au travers d’un décret et de 3 arrêtés. Elle sera valable trois ans.
Le président met ensuite l’accent sur la prudence extrême à avoir lors de la manipulation des renards, le département étant passé en zone d’endémie identifiée pour l’échinococcose alvéolaire. En ce qui concerne ces mêmes renards, la saison 2009.2010 s’est révélée plus efficace dans la régulation que l’année précédente : 2086 prises contre 1300. La prudence est donc de plus en plus d’actualité.
Le problème des nuisibles sévissant sur le Grand Dijon, comme le Président Bijard l’avait évoqué l’an dernier, est toujours de grande actualité, car les appels sont de plus en plus nombreux : fouines dans les combles qui détruisent l’isolation, renards dans les jardins, corbeaux et pies détruisant le mastic des fenêtres et cognant dans les vitres, pigeons de ville squattant les cellules de stockage d’entreprise alimentaires, souillant les stocks , etc. Avec l’aide du conseiller général Laurent Grandguillaume, nous aimerions que certains employés municipaux des communes du Grand Dijon suivent la formation de piégeurs agréés, et interviennent lors d’appels de particuliers. En effet, le piégeage n’étant pas une activité particulièrement urbaine, le nombre de piégeurs sur Dijon et les environs est peu important, et ce sont toujours les mêmes qui sont sollicités ; contacts sont pris entre l’ADPCO et les services d’hygiène du Grand Dijon, et nous avons bon espoir.
L’ADPCO, avec l’aide du Conseil Général de Côte d’Or, a mis en place des programmes de régulations du ragondin et du rat musqué, espèces exogènes envahissantes, porteurs pour la moitié d’entre eux de la leptospirose, maladie extrêmement dangereuse transmissible à l’homme. Des conventions avec différents syndicats de rivières sont signées ou en cours de signature, avec l’appui du Conseil Général de Côte d’Or, afin de prévenir les dégâts occasionnés aux berges et aux cultures en plus du risque sanitaire.
Ariane Payne, chargée de mission à l’ONCFS, nous a présenté l’opération qu’elle conduit actuellement, à savoir la capture de blaireaux et de sangliers afin de les équiper d’émetteurs permettant de suivre leurs circuits entre les bois et les élevages en zones de tuberculose bovine. Stéphane Jailly, technicien petit gibier à la FDC 21, nous a quand à lui fait un exposé technique sur les modes de classement des nuisibles.

Les piégeurs ayant retourné un bilan de captures positif sont plus nombreux que l’an passé : 235 contre 136 , et la diminution du nombre total de prises est à attribuer à la restriction importante du piégeage de la pie, car celle-ci n’est désormais piègeable que dans les 71 communes du département qui ont des plans de gestion petit gibier. Il faut croire qu’ailleurs elle ne fait pas de dégâts !! Pour l’anecdote, la LPO s’est dotée d’un nouveau président, qui a donné une interview à la presse, où il demande aux jeunes générations de rejoindre la LPO, précisant qu’il n’était pas nécessaire d’être scientifique pour adhérer, la majorité des adhérents actuels ne connaissant pas 10 espèces d’oiseaux. On croit rêver !! Leur slogan pourrait être « Vous ne vous intéressez pas aux oiseaux, adhérez à la LPO ». Je suis sûr qu’une majorité de chasseurs connait plus de 10 espèces d’oiseaux !

 

         Saison 2009-2010                                 Saison 2008-2009
Renards                                  2086                                                   1300
Fouines                                     109                                                     153
Ragondins                               1967                                                   1840
Rats musqués                           133                                                     198
Raton laveur                                0                                                         1
Martres                                     83                                                       51
Putois                                        23                                                       21
Corneilles                                 620                                                     658
Freux                                       899                                                   1096
Pies                                          700                                                   1724
Pigeons ramiers                          7                                                        -
Etourneaux                              100                                                      120
                                               ____                                                   _____
                                               6720                                                   7162

Après le rapport financier du trésorier, il est de tradition de citer les piégeurs les plus efficaces, et de répondre aux questions des piégeurs présents.

    
A la fin de cette assemblée générale, le président Rousseau se fait un honneur de remettre à chacun des 4 piliers qui ont fondé notre association la Médaille d’Honneur du Piégeur : Jacques Bijard, Président fondateur de l’association de 1989 à 2010, Gilbert Guenot, vice-président depuis la fondation, Daniel Solas trésorier et Jean Claude Jacotot secrétaire lui aussi depuis 1989, absent ce jour pour cause de maladie. Remerciements à eux pour avoir fait ce que l’ADPCO est aujourd’hui, une des plus importante association du département.
Cette 23ème assemblée générale se termine par la traditionnelle tombola,  suivie d’un repas convivial où les piégeurs échangent leurs techniques et leurs petits secrets.